Ce qu’on vous offre n’est peut-être pas ce que vous croyez!

Les vitamines, les minéraux et les suppléments à base de plantes représentent de gros enjeux commerciaux au Canada. Bien des gens prennent des suppléments vitaminiques un peu comme s’il s’agissait d’une « police d’assurance » – juste au cas où leur alimentation ne serait pas tout à fait aussi adéquate qu’elle ne devrait l’être ou parfois parce qu’ils croient que cela peut leur faire un peu de bien et certainement pas de tort. D’autres utilisent des plantes médicinales et des suppléments pour guérir ou prévenir une maladie. Or, il existe peu de données scientifiques à l’appui de l’usage régulier de suppléments et voici qu’une étude récente menée à l’University of Guelph révèle des données assez troublantes à leur sujet.

Des chercheurs ont étudié 44 produits différents à base de plantes et utilisé les codes-barres génétiques pour authentifier ces produits. Qu’ont-ils découvert? Plus de la moitié des produits contenaient des codes-barres génétiques de plantes non indiquées sur les étiquettes. De nombreux produits renfermaient des contaminants ou des composants de substitution. Les auteurs ont trouvé que certains de ces contaminants pouvaient être nocifs ou dangereux pour les consommateurs. Et dans 30 des 44 produits, le principal ingrédient d’origine végétale avait été remplacé par quelque chose d’autre. Voir l’article au http://www.biomedcentral.com/1741-7015/11/222 (en anglais).

Les personnes aux prises avec l’insuffisance rénale ont d’autant plus raison de faire attention aux suppléments à base de plantes. Il y a très peu d’études sur l’effet de ces produits sur les patients atteints d’IRC. Ce qui peut être sans danger pour une personne ayant des reins en parfaite santé pourrait entraîner une accumulation de résidus chez un patient souffrant d’IRC et on sait aussi que certaines plantes médicinales peuvent être toxiques pour les reins. Malheureusement, les produits à base de plantes ne font pas l’objet d’une réglementation; c’est donc dire (comme l’indique l’étude susmentionnée) que leur innocuité, leur pureté et leur efficacité sont très contestables. Ce qui est surtout inquiétant au sujet des suppléments, c’est qu’ils peuvent interagir avec certains médicaments d’ordonnance. Cela est particulièrement dangereux pour les greffés. Même si vous prenez un produit à base de plantes dont l’innocuité est reconnue pour les personnes aux prises avec l’insuffisance rénale, vous n’avez aucune façon de vérifier si ce produit-là contient vraiment ce qu’il est censé contenir!

Cela dit, je recommande généralement aux personnes souffrant d’IRC d’éviter les produits à base de plantes. Si vous décidez d’en prendre quand même, parlez-en à votre équipe soignante – votre médecin, votre diététiste et votre pharmacien. Dans le cas des vitamines, lisez l’étiquette soigneusement! Les produits contiennent souvent du potassium et/ou du phosphore, ce qui peut faire vraiment grimper vos taux.

La National Kidney Foundation américaine a préparé un document fort intéressant sur les reins et les produits à base de plantes : http://www.kidney.org/atoz/content/herbalsupp.cfm (en anglais)

Voici une excellente recette pour vous aider à vous réchauffer cet hiver!

Soupe aux pommes et au chour-fleur garnie de crostinis rôtis à l’ail (12 portions*)
1 chou-fleur, découpé en petits bouquets
1 tasse d’oignon jaune, en dés
1 tasse de pommes, en dés
2 gousses d’ail, émincées
1 c. à thé de sauge
1 c. à thé de thym
1 c. à thé de romarin
1/2 c. à thé de poivre noir moulu
6 tasses de bouillon de poulet
1 bulbe d’ail
1 c. à thé d’huile d’olive
12 tranches de pain baguette

Pour préparer les crostinis rôtis à l’ail, préchauffer le four à 350F. Coupez les extrémités du bulbe d’ail et verser l’huile d’olive sur le bulbe. Envelopper l’ail dans du papier d’aluminium et le faire rôtir au four pendant 30 minutes. Pendant que l’ail rôtit, déposer les tranches de baguette sur une plaque à pâtisserie et les faire griller au four pendant environ 10 minutes. Une fois que l’ail a fini de rôtir, le laisser tiédir un peu et faire sortir les gousses d’ail ramollies, puis les étaler sur les tranches de pain.

Pour préparer la soupe, ajouter les légumes, les épices séchées et le bouillon de poulet dans une grande casserole. Amener à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter pendant environ 30 minutes ou jusqu’à ce que les légumes aient ramolli et que le tout soit bien savoureux. Avec un batteur à main, réduire la soupe en purée lisse. Garnir la soupe avec des crostinis et déguster.

* Échanges rénaux : 1 légume, 1 amidon / Échanges diabétiques : 1 choix glucides

Valeur nutritionnelle par portion
Calories 82 Kcal    Total des lipides 1 g
Protéines 3 g         Sodium 124 mg
Glucides 15 g        Potassium 231 mg
Fibres 2 g              Phosphore 64 mg

Laisser un commentaire